L'USINE

Monotypes

Ce travail commence par une fiction dans laquelle l’artiste est l’employé de l’Usine. Dans celle-ci il travaille 8 heures par jour afin de produire inlassablement. Comme un ouvrier à son poste de travail il encre la plaque,la racle, l’imprime etc.

 

L’évolution du travail m’a amené à rencontrer différents corps de métiers et de travailler directement autour de leurs gestuelles, qui me sont apprises et communiquées. Comment peut-on transmettre un mouvement ? N’y a t’il pas au delà de la mémoire visuelle une mémoire corporelle et comment peut-on faire exister en image ce que le corps porte au plus profond de lui même ? 

​

This work begins with a fiction which the artist is the employee of the Factory. In it he works 8 hours a day to produce tirelessly. Like a worker at his workstation he inks the plate, prints and so on.

 

In the evolution of this work I meet different workers and I work directly on their gestures, which are taught me and communicated. How can we transmit a movement? Is there beyond the visual memory a corporeal memory and how we can put on the image what the body carries in the deepest of itself ?